Qui sommes nous ?
>
Les membres

Les membres

LE FONDATEUR
Marc-Antoine Pérouse de Montclos
Professeur à l'Institut français de géopolitique (Université Paris 8) et docteur en sciences politiques, Marc-Antoine Pérouse de Montclos travaille sur les conflits armés en Afrique subsaharienne. Diplômé de l’IEP de Paris (Institut d’études politiques) et chargé de recherche à l’IRD (Institut de recherche pour le développement), il a vécu plusieurs années au Nigeria, en Afrique du Sud et au Kenya et accomplit régulièrement des missions d’études en Afrique. Il a publié plusieurs ouvrages, notamment sur le Nigeria, l’Afrique du Sud, la Somalie et les enjeux de l’aide humanitaire.
LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL
Patrice Blacque-Belair
Patrice Blacque-Belair a été au Maroc conseiller du Premier ministre puis du ministre du Plan entre 1956 et 1969. De 1970 à 1990, il a été en poste à New York comme chef du service de planification du développement et conseiller économique principal du PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement). Depuis 1991, il est consultant indépendant en France et effectue de multiples missions d’évaluation dans les pays en développement pour les Nations unies, la coopération française, etc.
L'INFORMATICIEN DU SITE INTERNET
Ghislain Benrais
Ingénieur informaticien, Ghislain Benrais a été développeur pour l'institut de sondages CSA (Conseils Sondages Analyses). En 1992-1994, il est coopérant-enseignant au Gabon à l'Institut Africain d'Informatique. Avec le ministère de la Planification en 1994, il suit également le dépouillement statistique de l'Enquête Budget Consommation à Libreville. Suite à cette expérience, il effectue plusieurs voyages sur le continent africain. Il travaille maintenant pour une start-up, Wakuroo.
L'ÉQUIPE DU SITE INTERNET
Isabelle Vonèche Cardia
Docteur en histoire contemporaine de l'université de Paris X - Nanterre et titulaire d'un master en relations internationales de l'Institut de hautes études internationales et du développement de l'université de Genève, Isabelle Vonèche Cardia est spécialiste de l'histoire du Comité international de la Croix-Rouge. Elle a travaillé au siège du CICR à Genève pendant cinq ans, ainsi que pour les Nations unies et diverses ONG en Afrique. Auteur d'un ouvrage sur l'action du CICR en Hongrie en 1956, elle a publié en 2012 sa thèse de doctorat sur les relations entre le CICR et le gouvernement suisse pendant la Seconde Guerre mondiale.
L'ÉQUIPE DU SITE INTERNET
Anna Louédec
Née en 1985, Anna Louédec a travaillé dans des ONG en Afrique du Sud et au Sénégal en 2005 et 2007. Etudiante du Master Sécurité internationale de l'Institut d'Etudes Politiques (IEP) à Paris, elle souhaite se spécialiser dans les métiers du développement et de l’humanitaire.
L'ÉQUIPE DU SITE INTERNET
Véronique Moufflet
Titulaire d'un Diplôme d'études approfondies en anthropologie à l'EHSS (Ecoles des hautes études en sciences sociales), Véronique Moufflet travaille sur l'Afrique subsharienne, notamment les victimes du sida. Elle a mené des recherches sur les ONG locales et la prévention du sida à Dakar au Sénégal et à Goma en République Démocratique du Congo.
L'ÉQUIPE DU SITE INTERNET
Maria Gabrielsen
Diplômée de Sciences Po Paris en 2005, Maria Gabrielsen, de nationalité norvégienne, a fait ses études à l’IEP de Paris avec un Master de recherche sur le conflit Nord-Sud au Soudan. Elle écrivait régulièrement des articles sur la vie politique française pour un hebdomadaire norvégien. Durant l’automne 2004, elle a effectué un stage dans un journal anglophone au Caire en Egypte.
PROJET collectif SciencesPo
Elisa Pylkkänen
Elisa Pylkkänen, étudiante du Cycle International d'Etudes Politiques à l'Institut d'Etudes Politiques (IEP) à Paris, est titulaire d'un Bachelor's en sciences politiques de l'Université McGill à Montréal. Elle a travaillé avec de nombreux projets de coopération internationale au Canada, notamment au Bureau de la recherche internationale de l'Université McGill. Elle s'intéresse au rôle des ONG en tant qu'acteurs de la scène politique internationale.
PROJET collectif SciencesPo
Denis Ehrsam
Né en 1978, Denis Ehrsam a accompli, entre 1997 à 2001, des études de traduction à l’université Paris VII avant d’intégrer Sciences Po, en septembre 2001, où il a étudié les problématiques liées au développement, à l’action humanitaire, et à l’action des organisations internationales, connaissances mises en application lors d’un stage à la Commission économique et sociale pour l’Asie et le Pacifique, à Bangkok, d’octobre 2002 à février 2003.
PROJET collectif SciencesPo
Elsa Bidron
Née en 1979, Elsa Bidron a fait ses études à Sciences Po et a réalisé un mémoire de maîtrise d'histoire sur les relations entre le gouvernement américain et les communautés indiennes. Durant l'été 2002, elle a travaillé en tant que bénévole aux Philippines au sein de la Fondation Virlanie, une organisation qui s'occupe des enfants des rues à Manille.
PROJET collectif SciencesPo
David Richardson
Né à Oxford, Angleterre, en 1981, David Richardson vit en France depuis 1989 et a acquis la nationalité française. Après une licence d'histoire, il est entré à Sciences Po Paris en 2002. Il est intéressé à terme par un métier dans le monde de l'humanitaire, d'où sa participation à ce projet.
PROJET collectif SciencesPo
Mariana Bastos Duarte
Née à Rio de Janeiro, Brésil, en 1980, Mariana Duarte habite en France depuis 1997. Entrée à Sciences Po en 2000, elle a ensuite fait en 2002 à Washington puis Rio de Janeiro un stage au Center for Justice and International Law (CEJIL), ONG spécialisée dans le système interaméricain des droits de l'homme. Elle s'intéresse notamment aux relations internationales et au développement.
PROJET collectif SciencesPo
Franklin Exiga
Après avoir suivi une formation d’histoire et de géographie à l’université de Nanterre, Franklin Exiga, né en 1980, est entré à l’IEP de Paris en 2002. Il s’intéresse particulièrement à l’intervention des différents acteurs du développement, qu’il s’agisse des Etats, des institutions multilatérales ou des ONG. Le fait de participer à ce projet lui a permis de mieux comprendre certains enjeux de l’action humanitaire.